Lettre ouverte d’une entrepreneure sociale qui accompagne les personnes âgées en milieu rural

En cette période inédite, Nadia Guignier, co-fondatrice de L’AiRe AéRée nous livre son chemin parcouru et son constat criant : à l’heure où nous utilisons tous les outils numériques la question de l’usage de ces outils se pose pour les personnes âgées, qui se trouvent parfois isolées voire déconnectées ! L’accès au numérique devient alors une urgence absolue pour garder le lien.

Nadia Guignier et Camille Hemar ont créé L’AiRe AéRée une solution itinérante pour accueillir les personnes âgées isolées et fragilisées, en milieu rural. Leur mission est de prévenir la dépendance et maintenir le lien social des personnes de plus de 62 ans qui vivent à domicile. L’association apporte une pause récréative et préventive en collaboration avec les collectivités et structures privées ou associatives locales à Frontenas (dans l’Ouest-Lyonnais). Les fondatrices de l’Aire AéRée sont accompagnées depuis 2019 par Ronalpia.

Image libre de droit : Joseph Chan
Joseph Chan (Image libre de droit)

Avant… Pendant… Après… Une prise de conscience

Voilà maintenant 6 mois que nous avons créé L’AiRe AéRée sous statuts associatifs, après plus d’1 an de réflexion sur notre mission et vision du Monde de demain.
Le 18 février 2020 nous lancions une journée Portes Ouvertes où nous accueillions une trentaine de séniors pour une découverte de l’ensemble des actions que nous mettions en place.
Le 9 mars, enfin !, après presque 15 mois de gestation, nous recevions sur une journée complète nos adhérents pour des activités et ateliers divers : prévention des chutes, atelier mémoire, Qi Gong, atelier écriture et jeux de lettres.

Qui aurait pu penser que demain allait être autrement ? … Et peut-être jamais plus comme avant ?

Puis, comme presque la moitié de la population mondiale, nous sommes entrés en confinement. Après une période de renoncement, d’hésitation, voici le temps de la réflexion, puis de l’action.
Au début du confinement, notre moyen de communication fut le téléphone. Un appel pour prendre des nouvelles, identifier les besoins, ou simplement écouter…
Puis, pour nos adhérents connectés, nous commençons à transmettre des bons plans web (radios, musées connectés).
Nous avons aussi pris le temps de contacter nos intervenants et partenaires pour savoir comment nous pouvions ensemble proposer des actions à nos aînés isolés et confinés, parfois seul(e)s.

Cela commence par des fiches d’ateliers Activités Physiques Adaptées, des vidéos Facebook ou YouTube de Qi Gong, des mini-jeux de mémoireToujours à distance… sans jamais combler le besoin de convivialité et d’esprit de groupe.

“A l’heure où nous utilisons tous les outils numériques de visioconférence, la question de l’usage des outils actuels se pose (…) pour les seniors.”

A l’heure où nous utilisons tous les outils numériques de visioconférence, la question de l’usage des outils actuels se pose pour nos adhérents et pour l’ensemble de la tranche d’âge des seniors.

Au travers d’ateliers sophrologie, rigologie et relaxation, nous avons invité nos adhérents et ouverts notre mission à un besoin extérieur…Ainsi ont débuté de nouveaux cours, à travers la visio-conférence ! Passées les galères de connexion, de micro fermé, de caméra inactivée, était arrivé le temps de la cacophonie, de la joie des retrouvailles et du plaisir de se voir ! Que de sourires partagés !

Depuis le début de notre projet de création de L’AiRe AéRée, nous avions décidé de mettre en place des ateliers numériques :
- Formation de base à l’utilisation de smartphone, tablettes, ordinateurs
- Formation Word et Excel
- Apprentissage des nouvelles techniques comme la visio-conférence (pour être en lien avec ses proches ou pour de la télémédecine)
- Comment créer une adresse mail, la gérer ?
- Comment protéger ses données dans ce monde virtuel et parfois complexe ?
- Médiation numérique

“L’accès au numérique devient une urgence absolue pour garder le lien avec le monde extérieur”

Aujourd’hui, ce besoin devient une urgence absolue pour garder le lien avec le monde extérieur qu’il soit pour son bien-être et partager avec ses proches comme pour se soigner, se nourrir ou suivre des règlements.

Tout se joue maintenant. Nos aînés ont besoin de vivre…

Ainsi, nous préparons les formations et les ordinateurs pour que demain nous puissions mettre en place des cours en présentiel -en respectant les distanciations sociales, et avec toutes les mesures sanitaires nécessaires-.
Bien sûr, nous reprendrons des ateliers et activités collectifs pour maintenir le lien social et prévenir la dépendance sur Frontenas et sur une autre commune dont nous vous communiquerons le nom dès que la convention sera officielle. Sur Frontenas, vous pourrez nous rejoindre les lundis et mardis avec un nouveau planning à venir dans les prochaines semaines.

Mais qu’est-ce que la dépendance si ce n’est justement l’attachement psychique / affectif à autrui ou la déficience face à un besoin important ou régulier ? Pour une personne isolée ou qui ne maîtrise pas le numérique, ce mot prend tout son sens.

Alors demain plus encore, nous axerons notre mission vers le lien numérique pour que chacun soit acteur de ses choix et maîtrise sa dépendance :
- nous avons sélectionné notre plateforme de support de formation numérique,
- les ordinateurs qui seront mis à disposition sont en cours de configuration…

Et les collectivités territoriales conscientes de ce besoin soutiennent notre action.

Nadia Guignier, co-fondatrice de l’AiRe AéRée, accompagnée par Ronalpia en 2019

laireaeree.org

Les actualités de l’Aire AéRée sur Facebook

Découvrir L’AiRe Aérée en vidéo

Publié par Ronalpia, qui accompagne des entrepreneurs sociaux en Auvergne Rhône-Alpes depuis 2013

Ronalpia accompagne des entreprises sociales en Région Rhône-Alpes depuis 2013.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store